Le CRHI, centre de recherche de l’École Émile Cohl

La création artistique et la recherche en histoire des arts aspirent à se prêter des forces nouvelles, à se suppléer l’une l’autre pour amener à un véritable discours sur la pensée créatrice.

L’originalité du CRHI porte sur le choix d’intégrer le travail des artistes d’aujourd’hui au discours scientifique pour tenter de comprendre comment leur recherche plastique et personnelle peut s’intégrer dans la recherche historique. En questionnant le legs des arts et des artistes du passé, c’est toute la production artistique d’aujourd‘hui qui est mise en marche.

 

 

Appel à contribution au colloque Ombre et récit

Date limite : 17 octobre 2022
Colloque organisé par le CRHI, École Émile Cohl (Lyon), 9 et 10 mars 2023

OMBRE ET RÉCIT, Quand la narration visuelle se pare de sombre

C’est en traçant sur un mur les contours de l’ombre de son amant sur le point de partir pour un long voyage qu’une jeune Corinthienne, fille du potier Dibutade, a offert à la représentation figurée son mythe fondateur. Ce colloque souhaite revenir sur cette part d’ombre qui nous accompagne, qui est par nature fugitive, insaisissable et que les arts vont rendre pérenne.
Au-delà du caractère « naturel » d’une ombre et dont la tâche en art a longtemps été de servir l’illusion de la réalité, nous souhaitons questionner les diverses significations que la perception et la culture d’une période conduisent à lui attribuer.

Au cours des siècles, elle est devenue une sorte de projection de l’être. Du théâtre d’ombres chinoises à la théorie de « l’ombranalyse » de Johann Caspar Lavater, l’ombre ne cesse d’être envisagée comme le révélateur de l’âme humaine. L’intériorité prend forme et s’interprète grâce à elle. L’ombre, en se substituant à l’être, à l’objet ou à toute autre créature, incarne efficacement le mécanisme narratif d’une œuvre. Elle déclenche ainsi une histoire potentielle, sa simple projection suffisant à installer un récit,
une ambiance ou une émotion.

Le colloque souhaite s’ouvrir à tous les domaines scientifiques et à toutes les formes artistiques
et médiatiques. Les communications, si elles peuvent avantageusement s’appuyer sur un corpus
textuel, devront privilégier l’approche visuelle et la question des représentations.

Les propositions pourront porter sur ces axes :

  • La fabrique de l’ombre
  • Définition(s) et origine(s) de l’ombre
  • Les enjeux narratifs et visuels de l’ombre
  • La disparition du corps au profit de son ombre
  • La disparition ou l’absence d’ombre dans la création visuelle
  • La naissance de la silhouette, réduire le corps à sa silhouette
  • La mise en scène de l’ombre et de la silhouette dans les arts scéniques et au cinéma
  • La modernité de l’ombre et de la silhouette dans les nouveaux médias ? (jeu vidéo, publicité, etc.)

Temps de parole : 20 min
Lieu & date : École Émile Cohl à Lyon, les 9 et 10 mars 2023
Responsable : Cyril Devès (CRHI)

Consignes : Les personnes intéressées devront faire parvenir, au plus tard le 17 octobre 2022, une proposition de communication (250-300 mots) accompagnée d’un court CV à l’adresse électronique suivante :
deves.cyril@gmail.com
Les réponses aux propositions acceptées seront envoyées le 1er novembre 2022.
Les actes du colloque seront publiés.

 

 

2022 – Les enfants d’Izieu (conférences de la BnF)

Mercredi 13 avril, Cyril Devès donne une conférence sur les sources d’inspiration des enfants d’Izieu à la BnF, dans le cadre de la soirée de lancement d’une exposition au mémorial de la Maison d’Izieu et du livre « On jouait, on s’amusait, on chantait ». Paroles et images des enfants d’Izieu (BnF éditions).
Lors de cette soirée, le studio Parmi les lucioles présentera le film d’animation Ivan Tsarawitch! reconstituant un récit d’aventures imaginé par les enfants d’Izieu pour être projeté à la lanterne magique. Ce film co-produit par la Maison d’Izieu et Parmi les lucioles films a mobilisé quatre étudiantes et jeunes diplômées de l’école. Programme : ici.

 

2022 – « La création visuelle face aux lois »

Vendredi 4 mars, le CRHI organise la journée d’étude « La création face aux lois : entre citation et plagiat, liberté et censure, diffusion et conservation ». Programme et intervenants : ici.

 

2022 – Lancement de la revue Démiurges

Le CRHI inaugure sa nouvelle revue scientifique annuelle, Démiurges, et lance un appel à contributions pour son premier numéro, consacré au thème du corps érotisé. Lire la suite : ici.

 

2021 – Le CRHI lance le séminaire « expérimenter, se réinventer »

Le centre de recherche ouvre une série de rencontres sur les déterminants de la création dans les arts dessinés, sous forme de conférences, journées d’étude ou workshops. Premier de ces temps forts, mercredi 31 mars : l’intervention de Benoît Peeters, auteur d’une œuvre protéiforme et abondante (près de 80 livres) constamment guidée par le sens du récit. 

A partir d’un retour d’expérience sur son propre travail et sur ses influences, Benoît Peeters évoquera son approche de la création, basée sur le goût de l’expérimentation et l’envie de se renouveler.

Philosophe de formation, auteur d’une thèse de sémiologie sur « l’analyse, case par case, des Bijoux de la Castafiore« , Benoît Peeters publie des fictions, essais et biographies depuis 1976. Féru d’arts visuels et littéraires, il s’intéresse à tous les médias sans hiérarchie des genres.
En 2015, il a lancé les Etats généraux de la bande dessinée avec Valérie Mangin et Denis Bajram, à l’origine de la plus grande base de données sur les créateurs de BD francophone. En octobre 2020, il a ouvert au Collège de France un cycle de conférences sur la bande dessinée. Quelques mois plus tard, il a présidé l’édition 2021 du Festival d’Angoulême.

 

2021 – Le CRHI publie les actes du colloque « La femme fatale »

Le CRHI publie les actes du colloque organisé les 24 et 25 mars 2017 sur le thème de la femme fatale, depuis ses premières représentations dans l’antiquité jusqu’à ses manifestations contemporaines dans la mode et le rock.

Durant ces deux jours, 30 conférenciers ont exploré les métamorphoses successives de ce thème dans les arts plastiques, la littérature et les médias. Cet événement a bénéficié du partenariat institutionnel du musée des Beaux-Arts de Lyon, du musée Félicien Rops de Namur (Belgique), et de Wallonie-Bruxelles International (WBI).

Leurs travaux sont aujourd’hui réunis dans un ouvrage abondamment illustré, édité à 500 exemplaires, disponible auprès de l’école.

La Femme fatale de ses origines à ses métamorphoses plastiques, littéraires et médiatiques, Centre de Recherche et d’Histoire Inter-médias de l’École Émile Cohl, 370 p., 25 €, numérique 15 € (en vente auprès de aborel[at]cohl.fr).

 

2019 – Le jeu vidéo au carrefour de l’histoire, des arts et des médias

Le colloque « Le jeu vidéo au carrefour de l’histoire, des arts et des médias » s’est tenu à Lyon les 22 et 23 mars 2019. 

Présentation du colloque

Consultez le programme ou téléchargez-le au format PDF

 

 

2018 – Émile Cohl, quand l’image se fait mouvement

Mercredi 19 décembre, le CRHI donne carte blanche à Jérôme Dutel, maître de conférences à l’Université Jean-Monnet de Saint-Etienne, et à Jean-Baptiste Massuet, maître de conférences à l’Université Rennes 2.

Programme de la journée d’étude : ici

 

 

A savoir

L’École Émile Cohl, dont dépend le CRHI, est située au 1 rue Felix Rollet – 69003 Lyon.

 

 

crhi-cohl-footer

Jan 22, 2013 | Posted by | Commentaires fermés sur Le CRHI, centre de recherche de l’École Émile Cohl
Un site Identipack